Les Photos 2006  
     
 

 

Celles 2006    
 

Le petit village de Celles a été témoin fin 1944 d'un événement historique, à savoir le point d'avancée ultime de l'armée allemande durant la bataille des Ardennes. C'est ce village que la 101st Airborne 326 Enginner a choisi depuis plusieurs années déjà pour organiser sa concentration . Cette association n'a pas froid aux yeux et ne craint pas les organisations d'envergure. Nous avons choisi cette année d'y participer et ce malgré des prévisions météo peu engageantes. Bien sûr, nous avons pataugé dans la boue, mais qu'à cela ne tienne, nous ne le regrettons pas: ce fut un week-end inoubliable !

 
     

---------------------

     
 

Florennes - Marshalling Area 2006

 
 

C'est le nom que nous avons donné à notre concentration annuelle organisée dans la partie nord de la base de Florennes. Pourquoi "Marshalling Area" ? Parce que l'endroit est une partie désaffectée d'un aérodrome militaire. Avec un peu d'imagination, ont peut se croire sur un de ces aérodromes en Grande Bretagne où se regroupaient tous les Paras avant d'embarquer dans des avions qui allaient les parachuter sur la Normandie la nuit du 5 au 6 juin 1944. Marshalling Area est aussi le nom donné à tous ces camps proches de la côte anglaise où se regroupaient toutes les troupes. Celles-ci allaient par la suite embarquer dans des navires qui les ont emmenés sur les plages normandes. Là où la reconquète de l'Europe commença.

 
     

---------------------

     
 

Bernières 2006

 
 

Bernières est une petite cité balnéaire de la presqu'île du Cotentin, sur la côte Normande. En vue du débarquement du 6 juin 1944 sa plage fut baptisée "Juno Beach"; elle faisait partie du secteur d'assaut canadien. Cette année, avec le concours et l'aide de la municipalité du lieu, nous sommes allés y monter un bivouac de reconstitution que nous avons ouvert au public. Nous avons participé à toutes les commémorations du "D-Day" dans la région. Nous y avons accueilli une délégation canadienne dont des vétérans revenus pour l'événement et nous avons pu leur témoigner notre reconnaissance .

 
     

---------------------

     
 

Remicourt 2006

 
 

Petite commune rurale de la région de Waremme, c'est aussi l'endroit choisi par une association sœur (3RD Armored Division Spearhaed) pour y organiser sa concentration. Nous y recevons toujours un accueil chaleureux et cela fait du bien de se laisser conduire par l'organisation, d'autant plus que la météo était vraiment estivale. Nous y avons passé des moments vraiment agréables.

 
     

---------------------

     
 

Hotton 2006

 
 

Entretenir de bonnes relations avec les associations poursuivant le même but que nous est très important. Hotton est l'endroit choisi par "L'Indian Head" pour sa concentration d'été. Cette année, pour la première fois depuis la création des Compagnons, nous nous y sommes rendus. Il faut dire que l'endroit est particulièrement bien choisi, sur une petite île au milieu de l'Ourthe. L'organisation y est particulièrement soignée et des participants des quatre coins de la Belgique et des pays voisins s'y retrouvent pour partager leur hobby. L'événement vaut la peine d'être vécu .

 
     

---------------------

     
 

Mons - Tank in Town 2006

 
 

Organisée à Mons, cette concentration de prestige regroupe énormément de participants. C'est un véritable événement pour la région. Il faut dire que c'est l'endroit idéal pour voir des véhicules rares (principalement des blindés). Cette année une cinquantaine de blindés étaient présents dont pas moins de 34 chars. Le détour vaut vraiment la peine. Le défilé du dimanche dans la cité ainsi que sur la grand-place recrée une véritable ambiance de libération .

 
     

---------------------

     
 

Beauvechain - Journée de la défence 2006

 
 

Ce n'est un secret pour personne, nous entretenons avec la Défense d'excellentes relations. Cette année, Beauvechain avait été choisie pour les journées annuelles de la Défense. Nous avons voulu apporter notre pierre à l'édifice en y montant un bivouac de reconstitution. Vu le monde que draine un tel événement, cela nous a permis de faire du "public relation" et de nous faire connaître. Nous étions également sur place pour apprécier à leur juste valeur les exhibitions aériennes.

 
     

---------------------

     
 

Adegem Maldegem 2006

 
 

Comme nous le savons, la côte belge a été libérée par les forces canadiennes, mais hélas celles-ci ont payé un lourd tribu. Le deuxième week-end de septembre est traditionnellement le moment où se déroulent les commémorations, avec le samedi une marche commémorative et le dimanche la cérémonie au cimetière d'Adegem. Pour la seconde année consécutive nous y étions, le samedi, pour ériger un bivouac de reconstitution sur le parcours de la marche, afin de conscientiser les participants sur ce qui s'est passé en 1944. Le dimanche, nous assistions à la cérémonie au cimetière canadien. Pour nous qui reconstituons des actions des Canadiens, ce week-end est désormais inscrit dans nos traditions et occupe une place importante dans notre devoir de mémoire .

 
     

---------------------

     
 

Repas de corps 2006

 
 

Alors que la saison morte pointe son nez et que nos sorties vont se rarifier, fin octobre est le moment idéal pour se rassembler entre Compagnons pour notre repas de Corps. C'est le moment de partager un bon repas en se remémorant les événements vécus pendant l'année qui se termine. C'est aussi le moment de faire partager notre hobby à nos épouses et compagnes .

 
     

---------------------

     

Knokke 2006

Comme nous le savons, pratiquement toute la Belgique fut libérée dans les premiers jours de septembre 1944, y compris la côte par les canadiens. Il y a  des bastions qui sont restés aux mains des Allemands, comme Knokke (Belgique) et Breskens (Pays-Bas). Il faut dire que ces bastions avaient une importance stratégique de taille puisqu'ils tenaient l'embouchure de l'Escaut et empèchaient les Alliés de se servir du port d'Anvers. Les Alliés ne pouvaient donc pas décharger le ravitaillement ni raccourcir les lignes de réapprovisionnement du front. Ce ne fut que début novembre 1944 que la poche de Breskens fut réduite et que la presqu'île de Walcheren fut conquise, libérant par la même occasion l'accès au port d'Anvers. Le premier week-end de novembre s'organisent dans la région de nombreuses cérémonies et une marche commémorative. Nous y somme allés pour la seconde fois et avons aussi inscrit cet événement dans nos traditions .

 

---------------------

 

Bastogne - Nuts 2006

Se rendre à Bastogne pour la commémoration de la bataille des Ardennes est, pour les compagnons, un pèlerinage ! On y participe avec une optique tout à fait différente de celle d'une concentration classique. Il faut avouer que les commémorations occupent une place importante dans la vie de notre association. Comme chaque année, nous souscrivons à l'organisation de l’ABC d'Olivier Frazelle ; non seulement nous y recevons un accueil toujours chaleureux, mais en plus cela nous libère des soucis de logistique. La commémoration de la bataille des Ardennes à Bastogne se déroule sous deux aspects :

1)  Une marche commémorative sur le périmètre de défense de la cité. Cette année, elle se déroulait sur le secteur du 506 P.I.R.

2) Le défilé dans les rues de Bastogne avec la présence d’un nombre élevé de véhicules venant de toute la Belgique ainsi que des pays voisins.

Le samedi matin (lors de la marche) nous nous sommes rendus sur le parcours des randonneurs et nous y avons fait un petit diorama, histoire de rappeler aux marcheurs ce qui s'est passé, en ces lieux, en 1944. Cette année, notre diorama avait pour thème un point de contrôle d'accès à la cité. Il était composé d'un point d'appui armé et d'un MP américain secondé par un résistant belge pour le contrôle des personnes. Le jeu de rôle se déroulait de la manière suivante : un déserteur allemand vêtu d'un uniforme américain (Alain Guilleray), se mêlant à la foule, essayait de s'introduire dans Bastogne; il était démasqué, interpellé et arrêté par le MP et le résistant. Les marcheurs, pendant ce temps-là, marquaient un arrêt pour apprécier la scène, faire des photos ou filmer. Un panneau expliquait également aux promeneurs la nature de la scène. L'après-midi nous avons rejoint l'organisation de l'ABC, pour effectuer un périple dans la région. Le dimanche, l'activité principale était le défilé dans les rues de Bastogne (uniquement accessible aux adhérents de l'organisation de l'ABC). Cette activité draine toujours un public nombreux. Encore une fois notre week-end à Bastogne fut en tout point constructif !